Chercheurs

Milton N. Campos – Directeur d’Inter@ctiva

Milton_150.jpg

Milton N. Campos est professeur honoraire au Département de communication de l’Université de Montréal, au Canada, et professeur à l'École de Communications de l'Université Fédérale de Rio de Janeiro, au Brésil. Journaliste et enseignant de formation, Monsieur Campos a, au niveau du premier cycle, une licence en Études sociales et un Baccalauréat ès sciences en Communication sociale avec une spécialisation en journalisme obtenu à l’Universidade de São Paulo, au Brésil. Il a fait ses études de Master en Sciences de la communication et a obtenu un Doctorat en psychologie (concentration en psychologie sociale et épistémologie) et la "Livre-Docência" dans la même université.

Tout au long de sa vie, Monsieur Campos a travaillé comme enseignant, et ce aux trois niveaux : primaire, secondaire et universitaire, ayant formé dès des petits enfants à des jeunes adultes. Son expérience en éducation est complétée par une longue carrière dans le métier de la communication, comme journaliste. Milton N. Campos a été pendant une quinzaine d’années, journaliste spécialisé en télévision, ayant travaillé comme éditeur de nouvelles locales, nationales et internationales, ainsi que comme éditeur-en-chef. Il a également travaillé à l’étranger, plus spécifiquement à la radio internationale de la BBC de Londres, au Royaume Uni. Son expérience journalistique couvre de la production et rédaction de nouvelles à l’édition et animation de programmes télévisés et radiophoniques. En plus de son expérience professionnelle, Monsieur Campos s’est engagé politiquement, ayant participé à plusieurs mouvements pour la redémocratisation du Brésil, la lutte contre la bombe à neutrons en Europe (lors d’un séjour d’études à Amsterdam, au Pays-Bas), et en défense de l’écologie et du socialisme démocratique. Dans ses recherches, compte tenu de son histoire et des passages d’un an au Département de politicologie de l’Universiteit van Amsterdam, au Pays-Bas, et à la Faculté de philosophie de l’Universidade Federal de Santa Catarina, au Brésil, il intègre les dimensions d’explication scientifique des phénomènes communicationnels avec l’intervention politique et sociale. Le professeur Campos s’intéresse au développement de la théorie de la communication, à l’épistémologie et à la méthodologie, notamment la sémiotique constructiviste-critique et à la recherche-action en vue de contribuer à la transformation de situations d’inégalité et d’injustice.

 

Équipe de recherche

Katia Lima

Katia_150.jpg

Katia Lima a une formation de premier cycle en informatique faite à l’Universidade Federal do Ceará, au Brésil. Par la suite, elle a obtenu le grade de Master en Philosophie du langage et éthique de la Temple University, aux États-Unis. Actuellement, Madame Lima est candidate au Ph.D. en Éthique appliquée de l’Université de Sherbrooke à Longueuil-Montréal, Canada. Elle s’intéresse à la problématique de rapports entre formes et contenus dans le contexte du langage et de la communication, en lien avec les conséquences éthiques qui en découlent.

Dans sa recherche doctorale, dirigée par le professeur Alain Létourneau et codirigée par Milton N. Campos, elle adopte une perspective constructiviste-critique ancrée, notamment, sur les contributions des philosophes allemands Jürgen Habermas et Otto Apel. Les intérêts de recherche de la candidate Katia Lima sont reliés à l’intention de résoudre des difficultés conceptuelles entourant la possibilité d’intégration des paradigmes pragmatiques empiriques et universaux.

Leila Monfared

 

Leila Monfared a un Baccalauréat et un Master en communication sociale de l’Université de Téhéran, en Iran. Actuellement, Madame Monfared est candidate au Ph.D. en communication de l’Université de Montréal, conjointement avec l’Université du Québec à Montréal et l’Université Concordia. En plus, elle cumule les fonctions d’Assistante de recherche et d’enseignement. Leila Monfared s’intéresse à la problématique de l’enfance abandonnée et des institutions qui les accueillent au Québec-Canada et en Iran.

Elle fonde théoriquement sa recherche dans la perspective constructiviste-critique de Jürgen Habermas, intégrant la logique naturelle en tant que méthode d’analyse discursive. Madame Monfared prépare, sous la direction de Milton N. Campos, les bases de développement de son projet de recherche doctorale.

Les intérêts de recherche de la candidate Leila Monfared s’inscrivent dans le développement de la théorie de l’agir communicationnel, tenant compte de son pouvoir explicatif dans des contextes culturels différents. Madame Monfared a un intérêt particulier pour la problématique de la religion et de l’État en ce qui concerne les rapports avec la population en général, et les populations défavorisées, notamment les enfants, en particulier.

Nicole Therrien

Nicole_150.jpg

Nicole Therrien est candidate au Ph.D. en communication de l’Université du Québec à Montréal, conjointement avec l’Université de Montréal et l’Université Concordia. Madame Therrien est psychosociologue et détient un Master en communication (profil organisationnel) dont le mémoire ethnométhodologique « Les Pratiques synergiques de Management interculturel : le cas du Mouvement Desjardins » lui a valu une bourse d’excellence de l’UQÀM et de la Fondation Desjardins.

Enseignante de formation, elle est chargée de cours au Département de communication sociale et publique de son université d’attachement, où elle y a dispensé, dans les cinq dernières années, des cours sur l’approche de la communication interpersonnelle, la communication et les relations interethniques, la théorie des organisations communautaires, la communication et l’intervention en termes de stratégies de formation et dans les organisations, en plus d’être responsable de la supervision de stages. Ses nombreuses expériences professionnelles éprouvées auprès d’organisations publiques, parapubliques et communautaires s’articulent autour des domaines tels la gestion de la diversité culturelle, la formation, la communication, les relations publiques, de même que la coopération internationale.

Madame Therrien s’intéresse, plus particulièrement, aux rapports ethniques qui se développent au Québec dans le contexte précis de la communication ordinaire, quotidienne, de tous les jours. Elle prépare actuellement son projet de thèse, ancrée dans ses intérêts de recherche, sous la direction du professeur Gaby Hsab, de l’Université du Québec à Montréal, et la codirection de Milton N. Campos, de l’Université de Montréal.

Frédéric Truax

frederic_truax_150.jpg

Frédéric Truax possède un Baccalauréat en communication de l’Université de Sherbrooke. Il vient d’obtenir un Master en communication, octroyé par l’Université de Montréal, qui a été considéré exceptionnel, ce qui lui a rendu des nominations à des prix prestigieux. Son travail de maîtrise, dirigé par Milton N. Campos, a porté sur la problématique de la participation des jeunes adultes dans des débats politiques qui se passent sur Internet, dans lequel il a exploré les univers de personnes ayant des motivations différentes envers la politique, particulièrement les élections.

Cette recherche a eu comme origine son inquiétude à l’égard du progressif affaiblissement de la participation politique des jeunes adultes québécois. Monsieur Truax a adopté une perspective constructiviste-critique pour traiter de son sujet de recherche, ayant ciblé les processus d’argumentation politique. Les intérêts actuels de recherche de Frédéric Truax sont en lien avec sa recherche de maîtrise, et devront être développés prochainement dans le cadre d’une démarche doctorale. Il veut poursuivre ses études approfondissant son expertise en analyse de l’argumentation.